Accès pro :
Gérer mon compte
Vos achats :
0 article(s)
Vous recherchez...

» » » L'incandescence


L'incandescence

La technologie d'éclairage des lampes à incandescence fait suite à la longue histoire des lampes en tout genre avant le remplacement des énergies du passé par l'électricité.

Ainsi les lampes dites à combustion (les bougies, chandelles et torches, lampes et lanternes à essence, huile, pétrole ou gaz) furent-elles remplacées par les lampes à filaments protégés par une ampoule en verre. C'était de début des ampoules électrique modernes.

Les lampes à filament classiques

Ce sont les premières lampes électriques fabriquées et nous les utilisons encore plus d'un siècle après leur invention, dans le dernier quart du XIXème siècle. D'abord dans les pays développés, la fin de commercialisation de ces lampes est programmée. En France ce sont les directives européennes qui ont scellé le sort de cette technologie énergivore au rendement très faible : seulement 5% de l'énergie étant transformée en lumière.

 

Le mode de fonctionnement d'une lampe à incandescence classique est assez simple : un courant électrique parcoure un filament (on parle de lampe à filament) de tungstène généralement (les premiers étaient à carbone!) qui, porté à très haute température va émettre de la lumière, la lumière du petit fil incandescent que l'on peut voir dans son ampoule de verre...

 

Remplacée petit à petit par d'autre technologies (lampes fluocompactes et LED) de petites ampoules à incandescence demeurent néanmoins utilisées dans certains appareils équipant la plupart des foyers : les réfrigérateurs et les fours.

Les lampes halogènes

Ces lampes sont issues à la base de la même technologie que la lampe à incandescence, il s'agit en fait d'une évolution permettant d'améliorer le rendement énergétique de la lampe et d'allonger sa durée de vie.

 

La lampe halogène a été inventée à la fin des années 50 avec pour principale mutation le remplacement du vide d'air par un gaz noble : un gaz halogène. Là où une ampoule classique se noircit avec le temps et à mesure que le filament se dégrade, dans une ampoule de lampe halogène un gaz tel que le brome (Br) ralentit la détérioration du filament de tungstène et empêche également le verre de noircir et d'abaisser le flux lumineux. Généralement, un système d'enveloppe double de verre de quartz filtre les rayons U.V. et dote l'ampoule d'une meilleure résistance.

 

Les dernières générations de lampes halogènes disposent d'une durée de vie de près de 5000 heures et permettent des économies d'énergie allant jusqu'à 30% pour les ampoules halogènes basse consommation ou lampes halogènes haute efficacité.

A lire également sur les technologies d'éclairage :

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site